Sylvain Prudhomme, Prix Louis Guilloux 2012

Là, avait dit Bahi

Le jury du Prix Louis Guilloux 2012 a désigné Sylvain Prudhomme lauréat du pour son roman Là, avait dit Bahi paru en janvier 2012 aux éditions L’Arbalète Gallimard. Le Prix lui sera remis à Saint‐Brieuc le vendredi 11 mai et le lauréat participera le samedi 12 mai à une rencontre avec le public en présence des membres du jury.

A PROPOS DE LA, AVAIT DIT BAHI :
Au volant d’un camion, sur les routes d’Algérie, Bahi raconte au narrateur ses souvenirs de la ferme où il a travaillé cinquante ans plus tôt, à la veille de l’Indépendance. Il lui décrit l’Algérie d’aujourd’hui, s’amuse des petits bénéfices qu’il fait, à soixante‐dix ans, en revendant du sable d’un bout à l’autre du pays, se moque tendrement de la réussite trop clinquante de ses fils. Des réunions clandestines à deux pas de la ferme aux descentes à la plage, du travail dans les vignes à la folie meurtrière des fêtes de l’Indépendance à Oran, c’est tout un pan du passé qui renaît peu à peu, habité par la figure du fermier Malusci, que Bahi, malgré tout ce qui les séparait, n’a pas oublié.


1 commentaire:

voyance sérieuse et gratuite a dit…

Merci pour ces bons conseils….c’est très agréable de vous lire…..et instructif…….