Prix Goncourt, première sélection 2009

La première sélection du Prix Goncourt a été annoncée le mardi 15 septembre par l’académie Goncourt. Le prix sera attribué le 2 novembre.

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Edem Awumey
Les pieds sales
Seuil
Sorj Chalandon
La légende de nos pères
Grasset
Daniel Cordier
Alias Caracalla
Gallimard

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
David Foenkinos
La délicatesse
Gallimard
Eric Fottorino
L'homme qui m'aimait tout bas
Gallimard
Jean-Michel Guenassia
Le club des incorrigibles optimistes
Albin Michel

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Yannick Haenel
Jan Karski
Gallimard
Justine Levy
Mauvaise Fille
Stock
Laurent Mauvignier
Des hommes
Les Ed. de Minuit

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Serge Mestre
La Lumière et l'Oubli
Denoël
Marie NDiaye
Trois femmes puissantes
Gallimard
Véronique Ovaldé
Ce que je sais de Vera Candida
Ed. de l'Olivier

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Jean-Philippe Toussaint
La Vérité sur Marie
Les Ed. de Minuit
Delphine de Vigan
Les heures souterraines
Jean-Claude Lattès

Gallimard, avec 5 ouvrages dans la sélection Goncourt (comme l'année dernière), domine les 3 sélections annoncées (Médicis, Renaudot, Goncourt). Du côté des auteurs, seul David Foenkinos avec son ouvrage La délicatesse (Gallimard) est présent sur les 3 listes.

> Voir les Statistiques sur les sélections

La prochaine sélection du Prix Goncourt sera annoncée le 6 octobre.

Source : AFP via TV5


4 commentaires:

Juan a dit…

Comme le souligne Le Monde, la guerre intestine que se sont livrés par le passé les deux jurys Femina et Goncourt, ont amené celui du Goncourt à ne jamais primer un livre ayant obtenu le prix Femina. Marie NDiaye ou Eric Fottorino partent donc avec un handicap...

Anonyme a dit…

Jean-Michel Guenassia a de très fortes chances a priori.
Explication : le groupe Gallimard (la Blanche + L'Infini + Denoël) l'a eu trois fois de suite (ce qui éliminerait six candidats, déjà...), Grasset joue a priori le Renaudot avec Beigbeder (Chalandon a des airs de vrai-faux candidat et, de plus, il a eu le Médicis il n'y a pas longtemps), "Les heures..." de Delphine de Vigan ne provoque pas l'enthousiasme de "No et moi", un prix à Justine Lévy pourrait provoquer un scandale ("ah, les magouilles pour la fille de BHL...") et ça ne serait pas bon pour l'image du prix), Edem Awumey semble être une fausse piste. Certes, Mauvignier a des chances (mais le livre est peut-être difficile d'accès pour un très large public), Toussaint a déjà été finaliste (mais on risque de lui reprocher d'être un peu hors des réalités du monde). Reste Véronique Ovaldé (et il n'y a pas eu de lauréate depuis longtemps, mais "Ce que je sais..." aura sûrement du mal à provoquer un consensus et dégager une majorité, en raison de son étrangeté), qui n'est autre que... l'éditrice de Jean-Michel Guenassia. Or, ce dernier serait certainement un Goncourt très bon commercialement.

Anonyme a dit…

l'anonyme qui dit que le livre de mauvignier est difficile d'accès à un très large public a t-il lu le livre - c'est un livre qui au contraire ne peut que toucher un large public car qui n'a pas eu un membre de sa famille touché par la guerre d'aglérie et le livre va encore plus loin - au delà de la guerre, c'est les non-dits qui sont là touchés, et tous nous cumulons les non dits

un autre anonyme

Anonyme a dit…

résultat :
prix goncourt : Trois Femmes Puissantes à Marie N'Diaye.
Mais j'aurais bien vu aussi Des Hommes.
prix Goncourt des Lycéens : Le Club des Incorrigibles Optimistes de Guenassia