Dernières sélections des Prix Femina 2007

Le jury Femina a publié lundi 5 novembre 2007 sa dernière sélection en vue de ses prix du roman français, du roman étranger, et de l'essai, qui doivent être attribués le 12 novembre.

Sélection Prix Femina du roman

Votez sur le blog

 

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Dominique Barbéris
Quelque chose à cacher
Editions Gallimard
Clara Dupont-Monod
La passion selon Juette
Grasset & Fasquelle

Commandez ce livre
Commandez ce livre
David Foenkinos
Qui se souvient de David Foenkinos ?
Editions Gallimard
Eric Fottorino
Baisers de cinéma
Editions Gallimard

Sélection Prix Femina du roman étranger

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Joan Didion
L'année de la pensée magique
Grasset & Fasquelle
Paula Fox
Côte ouest
Editions Joëlle Losfeld
Edward St Aubyn
Le goût de la mère
Christian Bourgois Editeur

Sélection Prix Femina de l'Essai

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Cécile Ladjali
Mauvaise langue
Seuil
Gilles Lapouge
L'Encre du voyageur
Albin Michel
Monique Nemer
Corydon citoyen : Essai sur André Gide et l'homosexualité
Editions Gallimard

Commandez ce livre
Commandez ce livre
Commandez ce livre
Olivier Philipponnat, Patrick Lienhardt,
La vie d'Irène Nemirovsky
Grasset & Fasquelle
Elisabeth Roudinesco
La part obscure de nous-mêmes : Une histoire des pervers
Albin Michel
Jacques Semelin
J'arrive où je suis étranger
Seuil

Source : AFP


3 commentaires:

Manon B. a dit…

Je me croise les doigts pour Clara Dupont-Monod, la seule à ne pas avoir publié chez Gallimard et même si j'ai adoré Baisers de cinéma. Je n'ai pas encore digéré le Renaudot à Pennac.

Le baron rouge a dit…

Le rafle des éditions Gallimard sur les prix littéraires est tout simplement indécente. On se souvient d'Antoine Gallimard interviewé il y a deux ans dans Paris Match, se gaussant du PDG d'Albin Michel qui amoindrissait l'impact des Prix littéraires. On a la preuve à présent que l'araignée NRF a bien tissé sa toile depuis. Il reste encore des filous comme Jérôme Garcin (Gallimard comme par hasard !) à croire en la vertu de la vie littéraire française et à fustiger ceux qui s'en indignent comme des "frustrés", des "aigris", alors qu'ils sont juste scandalisés par ses boutiquiers à couverture jaune qui furent autrefois plus nobles (et meilleurs écrivains, accessoirement). Quant à Clara Dupont-Monod, nous n'irons pas nous pâmer devant son livre (médiocre au demeurant, mais pas pire que celui de Foenkinos)juste pour "embêter" Gallimard...

Elsa T a dit…

Gallimard et Grasset. Toujours les mêmes. Manqueriez-vous d'imagination, les "soeurs" du Femina? Dupont-Monod, son livre, c'est de la soupe... claire, un bouillon de rien du tout, il n'empêche, éditrice-Grasset, journaliste à Marianne, elle a tout pour séduire un jury qui a peut-être des intérêts à protéger ?