Daniel Pennac prix Renaudot 2007

Daniel Pennac a reçu lundi 5 novembre 2007 le prix Renaudot pour Chagrin d'école (Gallimard). C'est une grosse surprise car Daniel Pennac ne figurait pas parmi les sélections. Il a été, selon plusieurs jurés, proposé au dernier moment par l'écrivain J.M.G Le Clézio. Son "Chagrin d'école" a recueilli 6 voix, contre 5 à Christophe Donner, donné favori, qui était sélectionné pour "Un roi sans lendemain" (Grasset).


Chagrin d'écoleChagrin d'école

Daniel Pennac
(Editions Gallimard)


Le prix Renaudot du meilleur essai a été remis à Olivier Germain-Thomas pour "Le Bénarès-Kyoto" (Le Rocher).


Le Benarès-KyôtoLe Benarès-Kyôto

Olivier Germain-Thomas
(Editions du Rocher)


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Passons sur l'aspect démagogique et, surtout, opportuniste du prix décerné à Daniel Pennac. Sachant que le Goncourt - quel que soit le lauréat - ne serait pas très vendeur, Besson et ses sbires ont voulu "faire un coup", afin d'être dans le succès et de gagner en crédibilité "pro-public" face au goncourt.
Bref, le plus drôle, c'est l'attribution du renaudot de l'essai à Olivier Germain-Thomas, dont le livre est édité dans une collection, au Rocher, dirigée par Christian Giudicelli (membre du renaudot). Ben voyons...

Anonyme a dit…

la honte....

Anonyme a dit…

honteux cette année les prix ne sont jamais tombé aussi bas un pennac tombé du chapeau par le directeur du point (quel crébilité il a lui cet écrivain raté)boycotton le point espéron
une reconpense pour Donner

Mousie/Paisible a dit…

une affaire de gros sous , c'est tout...cela n'a plus rien à voir avec le talent...c'est Gallimard qui a le prix pas les auteurs...les lecteurs n'ont qu'à boycotter...et Christophe Donner mérite vraiment une récompense...je suis ses bouquins depuis le début, des livres pour enfants, ados adultes...c'est fort, solide, cela méritait le prix...je n'ai rien contre Pennac, mais bon, ça ne valait pas un prix littéraire...les anonymes , je suis de coeur avec vous...et je mets l'adresse de ce blog dans mes favoris...à+

Anonyme a dit…

petits arrangements entre amis... finalement ce milieu pseudo culturel est aussi pourri que celui du sport. on évoque souvent le dopage dans le milieu sportif, voici maintenant le dopage intellectuel.

colico a dit…

Bravo à Daniel Pennac !Un cancre qui a réussi.Beaucoup d'humour et d'humilité.Avis aux jaloux.