Sélection du Prix Ciné Roman Carte Noire 2007

logocineClaude Lelouch sera le Président du Jury de la 7ème édition du Prix Ciné Roman Carte Noire. Il succède à Danièle Thompson, Jacques Weber, Francis Huster, John Malkovich, Nicole Garcia, Anouk Aimée en est la Présidente d’Honneur.

Voici la sélection du comité de lecture du Prix Ciné Roman Carte Noire 2007 :

  • Ouest de François Vallejo – Ed. Viviane Hamy, sélectionné par Bernard Pivot – Le Journal du Dimanche, Jérôme Garcin – Le Nouvel Observateur
  • L’eau rouge de Pascale Roze – Ed. Stock, sélectionné par Olivia de Lamberterie – Elle
  • Ravel de Jean Echenoz – Ed. de Minuit, sélectionné par François Vey – Le Parisien
  • Un homme dans la poche d’Aurélie Filippeti – Ed. Stock, sélectionné par Marc Sich – Paris Match
  • Le silence de François Léotard – Ed. Grasset, sélectionné par Stéphane Bern – France 2 / France Inter
  • L’homme qui marchait avec une balle dans la tête de Philippe Pollet-Villard - Ed. Flammarion, sélectionné par Laurence Haloche – Figaro Magazine

Le dimanche 25 mars 2007, lors d’une délibération au Plaza Athénée, un jury composé de personnalités du monde du cinéma élira, parmi cette liste du comité de lecture, l’auteur du roman français le plus adaptable au cinéma. Il recevra la somme de 15.000 euros offerte par Carte Noire.

Source : Communiqué de Presse


1 commentaire:

Samuel a dit…

Les internautes ont voté !
Le dimanche 25 mars, le jury du "Prix Ciné Roman Carte Noire" a élu le 7ème lauréat.
Créé en 2001 par Arlette Gordon et Patrick de Bourgues, le Prix Ciné Roman Carte Noire récompense chaque année l'oeuvre littéraire la plus adaptable au cinéma. Cette 7ème édition au Plazza Athénée était présidée par Claude Lelouch.

Et, pour la première fois, un Coup de Coeur du Public a été décerné au roman élu par les internautes. Sur le site uncafenommedesir.com les internautes ont pu en effet découvrir les romans en compétition, en écouter des extraits et voter pour leur préféré.
Le premier Coup de Coeur du Public a récompensé cette année ‘Le Silence' de François Léotard (Ed. Grasset).