Prix des Deux Magots 2007

Le prix des Deux Magots a été décerné mardi 30 janvier 2007 à Stéphane Audeguy pour son roman Fils unique (Gallimard).

Deux autres romans faisaient partie de la sélection finale du prix :

  • Chemin de fer de Benoît Duteurtre (Fayard)
  • Les ronces d'Antoine Piazza (Ed du Rouergue)

Créé en 1933, le Prix des Deux Magots, doté de 7.750 euros, est l'une des plus anciennes récompenses littéraires. Le jury, qui rend son verdict au Café des deux Magots à Saint-Germain-des-Prés (Paris VIe), réunit notamment Jean-Paul Caracalla, Marc Lambron, Gilles Lapouge, Eric Ollivier, Jean-Marie Rouart.

Extraits du livre sur le site de Gallimard

Source : AFP


1 commentaire:

BMR & MAM a dit…

Après la Vénus anatomique de X. Mauméjean dont nous avions parlé il y a peu de temps (enfin, l'an passé quand même !) voici, pour les amateurs, une autre uchronie, sous la forme des fausses mémoires du vrai frère de Jean-Jacques Rousseau : Fils unique de Stéphane Audeguy.
Même période (le début du XVIII° et Louis XV) et même air du temps : les Lumières d'avant les bouleversements révolutionnaires et les automates (on y croise de nouveau Vaucanson et son canard qui crotte, décidément !).
Le tout sur un ton très libertin puisque ce frère coquin de JJ. Rousseau s'essaye consciencieusement à toutes les polissonneries de son époque, et va même jusqu'à côtoyer le marquis de Sade à la Bastille.
Le style de S. Audeguy est plus travaillé que celui de X. Mauméjean, son roman historique est plus classique mais aussi plus rigoureux.